INFO PLONGEUR(E)S… PENSEZ à REVISER ET RINCER VOS DETENDEURS

(Au bas de cette page info sur les bacs à ultrasons et les révisions effectuées par le Scuba-Dream)

On parle beaucoup, comme risques potentiels lors de la pratique de la plongée, de maladies de décompression, barotraumatisme et hypothermie, mais qu’en est-il des contaminations microbiennes des détendeurs ?

Après chaque plongée le détendeur doit être rincé à l’eau douce, mais le plus souvent, le détendeur est rincé dans le même bac que la combinaison, les bottes et la veste. En plus de servir d’eau de rinçage pour le sel et les saletés, le bac permet aussi d’éliminer superficiellement les bactéries. Cependant un bref coup d’œil dans l’eau des bacs de la plupart des centres de plongée révèle la prolifération des bactéries dans l’eau saumâtre. Au lieu de nettoyer le détendeur, cette pratique entraîne le plus souvent une contamination du détendeur par les bactéries. Le détendeur est ensuite rangé dans une boîte avec le stab et le reste de l’équipement. Les microbes provenant de l’eau ainsi que ceux provenant de l’appareil respiratoire du plongeur prolifèrent dans cet environnement chaud et humide. Rares sont les plongeurs conscients de l’importance de désinfecter le détendeur et l’entretien de révision lors duquel le détendeur est désinfecté n’est pas le plus souvent effectué.

L’environnement chaud et humide des régulateurs fournit des conditions optimales aux bactéries et aux champignons. Outre les micro-organismes de l’environnement, la partie du détendeur en contact avec le flux d’air sert de zone de colonisation aux bactéries provenant du conduit respiratoire. Les cellules de défense de l’organisme chargées de les éliminer sont ici absentes. Même si l’effet de dessèchement qui se produit en parallèle entraîne l’élimination de nombreux pathogènes, ceux qui survivent n’en deviennent que plus résistants. La sécheresse du conduit respiratoire complique le travail du système immunitaire. C’est pour cette raison que les conditions sont réunies pour la prolifération des microbes.

Il est choquant de constater qu’un détendeur ayant été contrôlé il y a un mois révèle déjà de nombreux pathogènes. En plus des microbes de l’appareil respiratoire, des microbes comme ENTEROBACTERIACE et les diarrhées (dysenterie) peuvent aussi apparaître. La Tourista est provoquée dans de nombreux cas par la contamination d’un détendeur davantage que par une intoxication alimentaire. Les bactéries les plus problématiques sont celles qui se manifestent rarement et qui, dans le cas d’une infection, sont difficiles à traiter par des antibiotiques traditionnels.

Les détendeurs doivent être désinfectés chaque semaine pour rester propres. Pour les détendeurs loués auprès d’un centre de plongée, ces derniers doivent être nettoyés avant d’être utilisés. Le stockage adéquat du détendeur est une précaution supplémentaire à prendre. Dans le cas d’une infection qui ne répond pas bien au traitement, la multiplication des bactéries dans le détendeur considérée précédemment comme sans risques doit être prise en compte.

Tous les produits désinfectants ne sont pas adaptés à l’équipement de plongée. Il est nécessaire de procéder à un nettoyage complet avant de plonger, LA REVISION ET LE NETTOYAGE fournit une protection contre les bactéries, virus, champignons et tuberculoses et VIH. Les embouts, les tubes et tuyaux doivent être pulvérisés puis rincés à l’eau douce.

Comment désinfecter correctement ?

    1.Rincer le détendeur complètement à l’eau douce après chaque plongée
    2.Désinfecter le détendeur au moins une fois par semaine
    3.Stocker le détendeur dans un endroit sec et frais
    4.Faire réviser le détendeur une fois par an.

BONNES BULLES LE SCUBA EXTRAIT-RESUME DU JOURNAL DAN (DIVING ALERT NETWORK) 7.04

En 2007 un article Dan laisse apparaître que la contamination microbienne par les détendeurs de plongée existe bel et bien que tous les plongeurs doivent faire attention à l’utilisation et au nettoyage du matériel

Pour plonger en toute sécurité, nous vous recommandons (chaque fournisseur aussi) de réviser votre matériel chaque année (kit standard à changer indiqué par notre fournisseur) et de rincer votre détendeur dans une eau propre après chaque plongée : Attention au bac à pipi prévu par les centres à l’étranger qui permettent aussi de rincer les combinaisons des clients qui ont parfois uriner…

Pour information … Les révisions au Scuba-Dream :

Depuis déjà quelques années et selon le conseils aussi des techniciens de nos fournisseurs, le centre Scuba-Dream n’utilise plus de bac à ultrason pour la révision des détendeurs ; toutes les pièces sont nettoyées l’une après l’autre à la main avec d’autre part un produit spécial anti-bactérien. Une révision prend du temps.